Le Groupe de recherche d’intérêt public (GRIP-UQAM) travaille à l’ouverture de cette coopérative de solidarité depuis bientôt quatre ans. Les racines du projet remontent au projet de resto-épicerie du comité Aliments d’ici du GRIP, débuté en 2006, qui a mené au Marché fermier de l’UQAM, mais qui n’avait jusqu’à ce jour pas trouvé le lieu idéal pour ouvrir à l’année à l’intérieur.

Dans la perspective d’ouvrir ce resto, au niveau du menu, nous avions lancé en 2012 «Saveurs locales», un livre de recettes dont 100 % des aliments viennent d’ici. Basé sur les recherches menées par des membres du comité Aliments d’ici sur comment s’alimenter de façon locale, écologique, saine, solidaire, accessible et juste, le livre sert de référence pour le menu que l’on propose pour le bistro.

Lors d’un événement pour les 20 ans du GRIP-UQAM, en 2013, l’idée a émergé parmi nos membres de relancer le projet d’un resto-épicerie d’aliments locaux, d’y joindre un volet événementiel et d’en faire un lieu de collaboration entre l’université et la communauté.

Pour s’assurer de bâtir un projet qui réponde aux besoins de la communauté du Quartier Latin, nous avons sondé les étudiant.e.s, les travailleurs.euse.s, les résident.e.s, ainsi que quelques organismes communautaires aux alentours de l’UQAM. Cette étape nous a permis de cerner les besoins et de mesurer l’enthousiasme pour la création de notre coopérative et des produits et services qui y seront reliés. Notre étude de marché a été faite auprès de 200 personnes, c’est à dire environ 100 étudiant.e.s, 50 travailleur.euse.s et 50 résident.e.s. Nous nous sommes servis de ce sondage pour nous aider à constituer notre offre de produits et services et pour évaluer l’achalandage potentiel.

Les organismes communautaires et les groupes étudiants ont, quant à eux, été rencontrés individuellement, à divers moments. Ce sont leurs remarques répétées sur le besoin de décloisonner les initiatives universitaires qui nous ont encouragées à intégrer cette dimension comme but autour duquel gravite maintenant toute notre offre de services aux membres associatifs. Les organismes semblaient également intéressés par la salle de travail et la possibilité d’accéder à un espace de rencontre pour leurs membres. Le projet fut présenté aux associations étudiantes facultaires de l’UQAM en 2013-14. Une majorité d’entre elles a donné leur appui au projet. Plusieurs nous ont soutenu monétairement pour différentes étapes de recherche et de mise en place de l’organisation.

En date de mai 2017, la coopérative a été constituée. Un lieu où s’établir fut trouvé : en plein coeur du Quartier Latin! C’est donc au 1679-1681 rue Saint-Denis, à Montréal – territoire non-cédé des nations Mohawk et Anishinaabeon, que la Coop les Récoltes voit le jour.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter.